Concert

Création originale NDK – Exosubstance

u.r.trax x Mac Declos x Mauvais Oeil x Flora x Tony Grenes

Mar. 19 Oct. → Le Cargö

La création originale NDK

Mar­queur fort du nou­veau for­mat du fes­ti­val, la créa­tion tient une place
cen­trale au sein du pro­jet et mar­que­ra, à chaque édi­tion, l’ou­ver­ture du festival.

Philosophie de la création

Dans le cadre de la refonte de son pro­jet, le fes­ti­val, en concer­ta­tion avec les par­ties pre­nantes de cette refonte, a sou­hai­té faire de cet espace un lieu de créa­tion et ain­si per­mettre de créer un objet musi­cal et plu­ri­dis­ci­pli­naire. Cette créa­tion est avant tout un espace d’expérimentation et de croi­se­ment de dif­fé­rents arts au ser­vice de la musique et des cultures élec­tro­niques. L’intention est éga­le­ment de valo­ri­ser des artistes émer­gents, en deve­nir, favo­ri­ser leur ren­contre et pro­po­ser leur vision de cette créa­tion. Une atten­tion est aus­si por­tée sur la repré­sen­ta­tion et la recon­nais­sance des per­sonnes sur les pla­teaux en se fixant des objec­tifs de pari­té des artistes.

Intention artistique de la création 2021

La musique et l’image étant au cœur de cette créa­tion, deux musi­cien·nes, et un VJ ont été rete­nu·es pour par­ti­ci­per à cette expé­ri­men­ta­tion et deve­nir les chef·fes d’orchestre. Pen­dant une pre­mière phase d’é­cri­ture du pro­jet, les artistes ont déci­dé d’in­té­grer la danse et faire appel à un sty­liste pour conce­voir une créa­tion ori­gi­nale de costumes.

L’é­quipe artis­tique au com­plet sera accueillie en rési­dence pen­dant 9 jours au Cargö afin de fina­li­ser et répé­ter leur spec­tacle : scé­no­gra­phie, son, lumière, mise en scène, etc.

L’oc­ca­sion éga­le­ment pour eux de ren­con­trer et d’in­te­ra­gir avec les par­ti­ci­pant·es du TURFU Fes­ti­val. Le temps d’une jour­née, les artistes pour­ront croi­ser les regards et leurs pra­tiques, et créer ain­si un véri­table petit labo­ra­toire de recherche et d’ex­pé­ri­men­ta­tion sonore.

Les artistes

u.r.trax

C’est en quelque sorte une évi­dence. U.R. TRAX fait par­tie de ces rares artistes à aller droit à la jugu­laire dès la pre­mière approche. Une bouf­fée d’éner­gie, la jeu­nesse dans sa forme la plus inno­cente et la plus furieuse. Sur­douée de 18 ans, elle balaie tous les sté­réo­types par sa pré­sence et son talent.

Après avoir fré­quen­té le conser­va­toire de musique à l’âge de 11 ans, elle a ter­mi­né son mas­ter en 2019. Cette artiste sur­douée a com­men­cé à faire sa marque sur la scène tech­no. D’a­bord en rejoi­gnant l’é­quipe orga­ni­sa­trice des évé­ne­ments Pos­ses­sion, puis en tuant rapi­de­ment le dan­ce­floor lors de leurs soi­rées. Repé­rée par les plus grands DJ du moment, elle vient de signer son pre­mier EP sur le label KAOS d’Hec­tor Oaks et pré­pare plu­sieurs col­la­bo­ra­tions qui s’an­noncent incroyables. Nos pro­chaines sor­ties sur Lobs­ter The­re­min, Live From Earth ou sa propre empreinte sur Kaos Label res­semblent à l’ex­plo­sion de 2021 à venir.

Sound­cloud

Mac Declos

Ce qui fait la beau­té de la ten­sion, c’est la déli­vrance. Intense, dense, pré­cise, la musique de Mac Declos s’équilibre entre le corps et l’esprit comme un puis­sant tan­dem et un pas­sage de la pro­fon­deur du men­tal à l’élégance de la danse. Comme dans tout pas­sage, comme dans tout voyage, les phases d’imprévus et de ten­sion s’efface et laisse tou­jours place à l’extase tant atten­du, tant rete­nu. C’est cela que Mac Declos par­tage avec son public, n’hésitant pas à enflam­mer la vitesse de la folie, affo­lant les rythmes tran­cy tout en assu­rant le groove tou­jours promis.
Pro­duc­teur achar­né, véri­table addict de la musique dans toute sa glo­ba­li­té, il uti­lise cette addic­tion à bon escient en pro­po­sant tou­jours des sets aus­si com­pacts qu’ample. Après une année pro­li­fique comp­tant notam­ment un EP sur Mai­son Close Records, une per­for­mance pour Uni­ted We Stream sur Arte Concert, un pod­cast sur Pos­ses­sion, et de mul­tiples autres releases, Mac Declos n’a pas fini de faire par­ler du groove dont lui seul a le secret.

Sound­cloud

Sylvain Doussa alias « Mauvais Œil »

Réa­li­sa­teur de films d’a­ni­ma­tion 2D, sa pra­tique de l’a­ni­ma­tion est foca­li­sée sur la col­la­bo­ra­tion avec des artistes musi­caux. Pas­sion­né par l’ex­pé­ri­men­ta­tion, il s’in­té­resse à de nom­breux champs tech­niques comme la syn­thèse vidéo ana­lo­gique (dans le cadre du VJing) et la sérigraphie.
Tous ces pro­cé­dés nour­rissent son uni­vers gra­phique et se retrouvent dans son tra­vail que ce soit sur papier ou en vidéo.

Flora

For­mée depuis son plus jeune âge aux danses clas­siques, modern“Jazz et orien­tales, ce n’est qu’il y a peu que Flo­ra choi­sit de faire de sa pas­sion un métier. Elle quitte sa Nor­man­die natale pour appro­fon­dir ses acquis à l’Institut de For­ma­tion Pro­fes­sion­nelle Rick Odums, sanc­tuaire de la danse jazz à Paris, auprès de cho­ré­graphes tels que Géral­dine Arm­strong, Rick Odums, Iris Flo­ren­ti­ni, Patri­cia Kara­go­zian, Bruce Taylor.
En 2019, elle intègre la com­pa­gnie Paris C’Show et danse pen­dant un an à bord des navires de la com­pa­gnie du Ponant. Flo­ra est influen­cée par les arts, les ren­contres et le monde qui l’entoure, elle enri­chit sa danse et l’emmène plus loin à tra­vers l’improvisation. Désor­mais implan­tée à Paris, la jeune Nor­mande cherche à nour­rir sa danse par diverses col­la­bo­ra­tions en variant les tech­niques et les styles.

Tony Grenes

Etu­diant à Mod’Art inter­na­tio­nal Paris, Tony se pas­sionne depuis son plus jeune âge aux métiers de la mode et des arts. Son tra­vail se décline en une palette de médium mul­tiples, il aime réflé­chir à la pro­duc­tion artis­tique à 360° en pre­nant en compte les sen­sa­tions du spec­ta­teur. Ses créa­tions ont pour but de sti­mu­ler les sens à tra­vers leurs colo­ri­mé­tries, leurs courbes, ain­si que la méthode d’exposition et du conte­nu. L’essence même de son tra­vail met en exergue l’absurdité de l’humain en ren­voyant aux fon­de­ments de notre socié­té et de l’imaginaire commun.
Ain­si, ses pro­blé­ma­tiques artis­tiques se révèlent à tra­vers les thé­ma­tiques de la rêve­rie, du fan­tasme et du voyage psy­ché­dé­lique. L’ADN de ses réa­li­sa­tions se résume par une étude socio­lo­gique et un ques­tion­ne­ment sur l’essence du réel. Obser­va­teur, il se plait à réflé­chir au sujet de l’environnement dans lequel il évo­lue en s’ins­pi­rant de la jeu­nesse et de la socié­té. Par sa connais­sance de l’his­toire de l’art, il manie aus­si bien les ico­no­gra­phies du folk­lore et du culte reli­gieux que les mou­ve­ments plus contem­po­rains comme le ciné­ma des années 70, le dadaïsme ou encore le surréalisme.

Ins­ta­gram

Mardi 19 octobre 2021 → Le Cargö

Entrée libre

Ouver­ture des portes : 20h30

Début du spec­tacle : 21h15

Fer­me­ture des portes : 23h00

Infos lieu

Le Cargö

Point d’at­tache de l’As­so­cia­tion Arts Attack!, Le Cargö, la scène de musiques actuelles de Caen, d’une capa­ci­té de 1200 places, offre sa scène depuis 2007 à des artistes en deve­nir, indé­pen­dants et nova­teurs qu’ils soient locaux ou inter­na­tio­naux ain­si qu’à des artistes recon­nus du grand public.

En savoir plus Localiser